Ce qu’il faut savoir sur le portage salarial

  • Post category:Finance

Parmi les innovations récentes apportées au Code du travail : le portage salarial. Le principe est de combiner efficacement les avantages de l’entrepreneuriat et du salariat. Ce procédé hybride présente des atouts intéressants et convient avec brio aux besoins salariaux actuels. Retrouvez dans ces quelques lignes ce qu’il faut savoir sur le portage salarial.

Portage salarial : définition

Selon le Code du travail, Article L1251-64 : « Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. »

En des termes simples, le portage salarial est un emploi à part entière aux allures atypiques qui allie autonomie de travail + souplesse du travail indépendant tout en tenant compte des avantages de salarié classique. Si vous êtes dans le domaine du freelance par exemple, le portage salarial ne peut que vous êtes bénéfique et fait valoir vos droits en tant que travailleur.

Le portage salaria a été créé dans un dessein protéger mais aussi de diversifier les bénéficiaires, trop longtemps mis à l’écart et qui pour beaucoup aujourd’hui encore n’ont pas connaissance des avantages dont ils peuvent jouir.

Comment se présente le portage social ?

Comme dit précédemment, le portage social est un avant tout un système hybride ; le principe implique principalement trois parties, à savoir :

  1. le consultant dit indépendant, qualifié de salarié porté
  2. l’entreprise cliente
  3. l’entreprise de portage salarial

Ces trois parties œuvrent en étroite collaboration afin de mettre en place un système de travail efficace et bénéfique à tout un chacun. Obtenez de plus amples informations concernant l’entreprise de portage salarial sur le site cegelem.fr.

En ce qui concerne le déroulement du portage salarial, il se présente comme suit : un travailleur indépendant peut, via le portage salarial, procéder personnellement à la recherche de mission et faire lui-même les négociations. On parlera notamment de prospection au sein d’entreprises clientes. C’est ensuite qu’entre en jeu la collaboration avec une entreprise de portage salarial qui se chargera de le faire signer un contrat de travail. C’est au moment de cette liaison avec l’entreprise de portage salarial que le travail indépendant peut bénéficier pleinement de son statut de salarié.

Étant donné qu’il s’agit d’une collaboration entre le travailleur et une entreprise de portage salarial, le travailleur en question est tenu de verser un pourcentage de son chiffre d’affaires à l’entreprise de portage salarial. Cette rémunération est appelée : frais de gestion. Notons ensuite que l’entreprise de portage salarial est, elle aussi, liée à l’entreprise cliente via un contrat commercial.

NB : il est très important de mettre en évidence la différence entre portage salarial et intérim. En effet, ce n’est pas l’entreprise de portage qui propose du travail au travailleur, c’est ce dernier qui procède lui-même aux recherches de mission et s’occupe des négociations.

Pour finir, le portage salarial est un concept non seulement innovant et protecteur des droits du travail, mais c’est aussi un principe qui tombe à pic dans un monde du travail qui n’a de cesse d’évoluer où le statut d’indépendant compte de plus en plus d’intéressés.