Combien faut-il prevoir pour creer une microentreprise ?

Comme toute autre activité, pour s’y lancer, il faut prévoir les frais de démarrage. Dans le cas de la création d’une microentreprise, ils concernent surtout le budget pour création. Bien qu’il soit nul, d’autres frais connexes sont envisageables et entrent en compte pour votre inscription. Peu de personnes s’y intéressent, à cause de leur faible importance. Cependant, il est nécessaire de connaitre tous les investissements à faire dans le cadre de la création d’une microentreprise.

Zéro frais d’inscription

Le processus de création d’une microentreprise est libre et gratuit. Vous n’aurez donc aucuns frais d’inscription ou d’intermédiation à payer. Cependant, certaines personnes de mauvaises volontés pourraient chercher à vous influencer. Elles utilisent des voies et moyens proches de la légalité pour vous soudoyer. Très souvent, elles se présentent en tant qu’intermédiaires ou facilitatrices. Or en réalité, elles représentent des sociétés commerciales, cherchant à augmenter leur chiffre d’affaires, et gagner facilement l’argent.

Quelques exceptions de frais à payer

Le processus de création de votre microentreprise comporte la phase d’inscription et celle des charges et cotisations à payer. En ce qui concerne l’inscription, elle n’entraine aucune dépense à faire. Par contre, les charges et cotisations représentent les coûts annexes liés à la création de l’entreprise. Elles sont constituées de frais obligatoires et de frais facultatifs. Ainsi, les modalités qui seront nécessairement payées vous seront précisées, afin que vous sachiez organiser vos finances.

Le Stage de Préparation à l’Installation (SPI)

Le SPI fait partie des frais annexes obligatoires. Il concerne cependant uniquement les artisans auto-employeurs. Ces derniers devront prévoir 200 à 400 euros, pour participer à ce stage, lequel leur permettra de s’inscrire au Répertoire des Métiers.

Toutefois, le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) des artisans court progressivement à son terme. En effet, la loi PACTE est en attente de promulgation, en vue de supprimer le caractère obligatoire du SPI. Ce dernier sera désormais facultatif, et son coût sera revu à la baisse ; de 200 euros, il passera à 94 euros.

Frais d’ouverture de compte bancaire

Afin de permettre une meilleure transparence et légalité dans le processus de création de microentreprises, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire. Ce dernier est dédié à l’hébergement des ressources financières de la structure. Ce sont des frais obligatoires, qu’il faut prendre en compte durant le processus.

La loi PACTE apporte également un élément nouveau, car elle vise à supprimer son caractère obligatoire. Ainsi, seules les entreprises dont les recettes annuelles dépassent 10000 euros devront nécessairement payer les frais d’ouverture de compte bancaire.

Frais d’assurance

Ces frais sont obligatoires, parce qu’ils montrent votre bonne foi et responsabilité dans la création de ladite entreprise. Selon votre domaine d’activité, vous devrez adapter le type d’assurance. Mais, quel que soit le type d’entreprise que vous avez, il est nécessaire de souscrire l’assurance responsabilité civile professionnelle.

Les frais facultatifs

Dans cette catégorie, il est recommandé d’intégrer les frais facultatifs aux dépenses à effectuer. De cette manière, vous aurez été prévoyant, et aurez le choix parmi les services facultatifs, au besoin. Il s’agit par exemple des frais de communication, la location de l’espace de travail, les outils de travail et autres.