Comment sauver votre entreprise d’une cessation d’activite ?

Vous avez du mal à assurer la réussite de votre entreprise ? Vous ne sortez pas négatif de votre année d’exercice, mais vous ne réussissez tout de même pas à vous dégager un revenu ? Vous avez beau faire preuve de patience, mais rien n’y fait ? Voici quelques solutions que vous pouvez envisager avant d’annoncer la dissolution complète de votre entreprise.  

La mise en sommeil de votre activité

Contrairement aux idées reçues, la mise en sommeil est aujourd’hui une technique très prisée par les SAS. Comme son nom l’indique, il s’agit de cesser d’exercer l’activité en question pendant quelques mois ou quelques années, sans pour autant l’effacer des RCS. Ce qui vous permettra par la suite de reprendre là où vous avez laissé les choses plus facilement. 

La mise en sommeil peut vous aider à remettre en perspective vos idées et à appréhender plus sereinement une reprise de l’activité avec de nouvelles approches et de nouvelles techniques de gestion. Ce qui pourrait aider à améliorer vos revenus. 

Il a toutefois des conditions à respecter pour la mise en sommeil de votre société. Notamment, cette démarche ne doit pas avoir pour but de cacher une démarche collective ou une procédure de redressement financière. 

La fusion avec une autre entreprise

Vous pouvez également décider de fusionner avec une autre entreprise ce qui permettrait d’éponger vos dettes si vous en avez et de donner une nouvelle image à votre enseigne. Une fusion rendra votre entreprise plus forte et plus rassurante. 

Il est possible notamment de fusionner tout en gardant le contrôle de votre société. Il vous suffit de peaufiner les clauses de la collaboration en fonction de vos besoins et de vos envies tout en tenant compte des exigences de l’autre partie. Pour négocier les termes d’une fusion, on vous conseille de faire appel à un avocat d’affaires professionnel. Ce qui vous permettra de bien défendre vos droits. 

Le changement de direction et de mode de gestion 

Il se peut également qu’un simple changement de direction et de mode de gestion puisse impacter sur les résultats de votre entreprise.  Ce n’est pas parce que vous avez été à l’origine de l’idée et de la marque que vous seriez forcément le mieux placé pour gérer l’activité. Avec la concurrence présente actuellement sur le marché, il faut un certain savoir-faire pour mener à bien une entreprise et s’assurer de son bon développement. 

Avec l’aide de recruteur professionnel, vous n’aurez aucun mal à trouver le profil idéal à qui confier les règnes de votre entreprise. Vous pourriez garder un poste au sein de cette dernière ou vous éloigner complètement de votre société. Dans les deux cas, votre gestionnaire vous devra des comptes ainsi qu’à tous les associés. 

Bref, avant d’envisager de déclarer la cessation d’activité de votre entreprise, sous prétexte que vous ne réussissez pas à le développer comme il se doit, voilà quelques solutions que l’on peut vous proposer. Ces alternatives fonctionneront, peu importe la taille et le statut de votre société. Faites-vous conseiller par des experts, peu importe la démarche que vous souhaitez faire.