Creer une entreprise sans embaucher des salaries : est-ce vraiment une bonne idee ?

Se lancer dans le milieu professionnel en tant qu’auto-entrepreneur n’a jamais été aussi prisé ! Les jeunes ambitieux sont nombreux à s’y mettre, en créant une entreprise sans embaucher des salariés pour créer ne serait-ce qu’une petite équipe. S’il ne s’agit que d’une activité à petite portée, l’option de création à unique membre est sans doute avantageuse. Cependant, diriger une entreprise à zéro salarié est-il vraiment une bonne idée ? Qu’en est-il des éventuels risques sur le business ?

Une solution pour débuter en tant qu’entrepreneur

Créer une EI ou une micro entreprise et demander le statut d’entrepreneur individuel implique des procédures administratives simplifiées. C’est souvent la meilleure solution pour les futurs dirigeants de commencer sans s’efforcer de contracter un gros prêt pour l’investissement initial de création. Au début, engager des salariés pourrait peser sur le budget et il faudrait au moins attendre que l’activité démarre correctement pour espérer étoffer l’équipe. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’une entreprise sans salarié n’est pas forcément sans personnel et il est généralement indispensable de confier certaines tâches à des prestataires de service pour assurer une productivité et une gestion adéquates. Pour occuper les postes, découvrez notre entreprise de portage salarial, ce qui vous permet de trouver les bons profils sans pour autant les embaucher. L’externalisation s’avère aussi profitable pour mieux gérer les finances et éviter les couvertures sociales.

Un coup de pouce pour les finances

Démarrer une activité sans salariés démontre un avantage considérable sur les finances de l’entreprise. Déjà, il n’y a pas de salaire mensuel à virer. Aussi, la rentabilité peut être plus élevée si le business réussit à bien s’activer. Pour l’entrepreneur, la stratégie lui épargne entre autres les calculs complexes de comptabilité, car sans salarié, l’assistance d’un comptable est pratiquement inutile. L’attention se focalise donc sur les chiffres d’affaires et les investissements. Le budget de l’entreprise ne peut être influencé que par les services en externe et les interventions nécessaires assurés par des agents ou des prestataires. Notez aussi que parmi les grands atouts de l’EI sans salarié, il y a l’exonération de la TVA. Les factures avec vos clients et fournisseurs n’incluent aucune TVA ce qui signifie qu’il n’y a pas non plus de déclaration à faire.

Une stratégie qui n’est pas totalement sécuritaire

Votre business à bien démarré, mais avec le développement de l’activité, le statut d’entrepreneur individuel pourrait-il suffire pour suivre la cadence ? Celui-ci convient uniquement aux petits projets et basculer d’un statut à un autre pourrait ralentir ce qui a déjà su débuter avec brio. Le chiffre d’affaires est très limité et il est interdit de dépasser le seuil imposé, étant passible d’une cessation de l’activité. La difficulté à créer des collaborations avec d’autres entreprises pourrait aussi se révéler être un inconvénient assez dissuasif. Sans salarié, votre entreprise est susceptible de perdre sa fiabilité, cette dernière dissimulée derrière l’existence d’un doute lié à une éventuelle productivité faible. Par ailleurs, souscrire à une aide de l’État et demander un prêt présentent de grandes difficultés, au risque de ne pas en obtenir, paraît-il.